04 82 29 16 57

Objet de votre demande

Informations personnelles

21 Rue Sylvabelle 13006 Marseille
04 82 29 16 57
MAÎTRE CLAUDE MARTIN-LILET AVOCAT AU BARREAU DE MARSEILLE
ACCIDENTS - AGRESSIONS - AMIANTE
FAMILLE : DIVORCE - DROITS DE L'ENFANT - ADOPTION
DROIT SOCIAL : TOUS LITIGES EMPLOYEUR
DEMANDER UNE CONSULTATION GRATUITE (1 HEURE)
Vous appréciez, partagez !
Claude Martin Lilet 04 82 29 16 57
21 Rue Sylvabelle 13006 Marseille

Honoraires du cabinet d’avocat au Barreau de Marseille

Le cabinet d’avocat au Barreau de Marseille de Maître Claude Martin-Lilet s’engage à vous garantir la transparence de ses honoraires. Ainsi, la fixation du montant de ces derniers se fera toujours avec votre accord et systématiquement au cas par cas.
 

La rémunération de l’avocat

Afin d’assurer la totale transparence des honoraires, votre avocate à Marseille vous renseigne sur les modalités de rémunération établies par le cabinet dès la prise de contact. Selon la gravité de votre affaire, vous pouvez choisir entre une rémunération horaire ou forfaitaire. Par ailleurs, il est important de noter que la rémunération de l’avocat n’est pas seulement constituée des honoraires, mais aussi des différents frais de justice et des débours comme les frais des experts ou de l’huissier. Vous pouvez avoir plus d’informations sur le sujet lors de votre consultation au cabinet de Maître Claude Martin-Lilet.

Vous devrez également connaitre que les honoraires de votre avocat qui sont définis selon plusieurs critères à savoir :
  • La notoriété et l’expérience de l’avocat
  • La spécialisation des avocats intervenants
  • La nature et la complexité de l’affaire
  • Les résultats attendus
  • La rapidité de l’intervention
  • Les possibilités financières du client

Pour répondre aux informations légales, sachez que la fixation des honoraires doit être conclue par une convention écrite mentionnant le montant et la méthode de facturation choisie par le client. Pour finir, votre avocat devra aussi vous renseigner sur le taux de TVA applicable à votre dossier.
La rémunération de l’avocat
 

Les conventions d’honoraires

  • Honoraire au temps passé
  • Cette méthode consiste à facturer le client en fonction du nombre d’heures que l’avocat aura passées concernant l’étude et le traitement de son dossier. Dès la prise de contact, les deux parties conviennent d’un taux horaire sur lequel sera basé le calcul.
  • Honoraire au forfait
  • Les deux parties peuvent aussi convenir d’une rémunération forfaitaire, définitive et intangible, pour une diligence précise. Si au cours de l’affaire, le dossier nécessite une nouvelle prestation, une nouvelle convention d’honoraires devra être signée.
  • Honoraire complémentaire de résultat

Il peut également arriver que les deux parties fixent les honoraires selon le résultat obtenu pour le recours, mais payer un avocat en cas de succès uniquement est interdit par la loi. Le client devra ainsi honorer une rémunération de base à son avocat et lui donner un complémentaire de résultat si la décision juridique est positive.
Les conventions d’honoraires
 

La contestation des honoraires

Dans le cas où un client estime que l’avocat lui impose une facturation excessive, le premier réflexe est d’en parler directement avec ce dernier. En général, la discussion est le meilleur moyen pour dénouer la situation et permet d’éclairer les zones d’ombre sur la facture. Si le problème n’est pas résolu, le client pourra porter plainte pour contestation des honoraires. Sa requête doit être envoyée auprès du Bâtonnier par courrier recommandé. Dans un bref délai, le conseil de l’ordre met en place une médiation pour régler le litige.